La marque TCC Nos domaines de compétences Notre offre de services

Sélection de notre projet AKI


Notre projet AKI : "Evaluation et Valorisation des compétences non formelles, acquises par les jeunes dans un projet de mobilité internationale, au service de l’insertion socio-professionnelle" a été retenu en décembre 2014 par l’Agence Erasmus + Jeunesse et Sport.

Acteur majeur de la mobilité, nous sommes, avec nos trois partenaires :

  • l’Office Franco Allemand pour la Jeunesse (OFAJ) - Berlin/Allemagne ;
  • l’Office Franco-Québécois pour la Jeunesse (OFQJ) - Paris/France ;
  • l’Union Wallone des Entreprises - Wavre/Belgique.

partis du constat suivant ;

il est acté que l’expérience de mobilité est porteuse pour son bénéficiaire. Les compétences professionnelles ou linguistiques peuvent être formalisées à partir d’un référentiel métier ou du Cadre Européen de Référence des Langues (CECR). La tâche est plus difficile en ce qui concerne les compétences non formelles comme, par exemple, la capacité de travailler en équipe, l’esprit d’initiative, etc.

Face au contexte actuel de chômage des jeunes en Europe, il est impératif :

  • d’aider les jeunes à identifier et à évaluer les compétences non formelles qu’ils acquièrent lors des projets de mobilité ;
  • de trouver un vocabulaire commun entre l’Education non formelle et le monde du travail ;
  • de faire correspondre les compétences développées avec les compétences transversales, attendues par la société et le milieu du travail, pour une meilleure intégration des jeunes dans la société et l’emploi.

L’objectif des partenaires est de réunir, entre 2015 et 2017, des experts de la mobilité et du non formel, des opérateurs Jeunesse et des experts du monde du travail afin d’élaborer conjointement :

  • un référentiel des compétences non formelles acquises dans le cadre d’un projet de mobilité hors cursus scolaire ou universitaire par les jeunes entre 18 et 30 ans ;
  • un kit commun d’évaluation.

Les outils du projet AKI feront l’objet d’une large diffusion via le site internet dédié au projet et à l’occasion de diverses manifestations.

L’innovation de ce projet réside dans :

  • le partage, par trois pays européens, d’approches et de pratiques concernant l’évaluation des compétences non formelles acquises lors d’un projet de mobilité internationale ;
  • la participation d’acteurs du monde du travail pour partager la réflexion sur les compétences non formelles, développées en mobilité, pouvant favoriser l’employabilité des jeunes. Il s’agit d’établir un pont entre les attentes de la société et du milieu du travail ;
  • la participation d’experts de la section québécoise (LOJIQ) de l’OFQJ pour leur expertise en matière d’éducation non formelle.

Les résultats attendus sont :

  • l’adoption d’une terminologie commune de compétences aux mondes de l’Education Non Formelle, du Travail et de la Société Civile ;
  • une transférabilité de compétences facilitée entre ces mondes ;
  • une meilleure définition des compétences non formelles/transversales développées en mobilité ;
  • le partage d’outils communs d’évaluation et de valorisation des acquis de la mobilité ;
  • un mode opératoire unique susceptible d’être transféré à d’autres pays européens ;
  • une meilleure visibilité, compréhension et reconnaissance des acquis de la mobilité par le milieu du travail (entreprises, ONG, associations…) ;
  • des compétences pouvant être mobilisées au service d’une citoyenneté active ;
  • l’appropriation des outils AKI par les jeunes, les tuteurs, les opérateurs Jeunesse, les ONG, services jeunesse, recruteurs, services des ressources humaines.



Vous lisez l'article :

Sélection de notre projet AKI